Avis
Avis

Une célébration des communautés autochtones, un appel à l'action pour les colons

Date de publication

Le vendredi 9 août 2019, 15 h 15

Le vendredi 9 août, on fête la Journée internationale des peuples autochtones, l'occasion pour le SEFPO et ses membres de célébrer la culture et les langues autochtones et de renouveler notre appel urgent lancé aux gouvernements, organisations et employeurs visant à les encourager à mettre la réconciliation à l'avant-plan de leurs priorités.

Avec des élections fédérales dans juste deux mois, il est temps de cesser de nier que des centaines de milliers de personnes à l'intérieur de nos frontières continuent de souffrir d'un manque de ressources, richesses, pouvoir et même nécessités quotidiennes, comme de l'eau potable et la sécurité de base.

Il est temps désormais de passer à l'action. Malheureusement, notre pays n'est pas disposé à agir :

  • Cela fait près de cinq ans que la Commission de vérité et de réconciliation a rendu ses 94 recommandations pour la justice pour les peuples autochtones canadiens. Peu d'entre elles ont été mises en œuvre.
  • Le rapport final de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, qui qualifie de génocide la violence envers les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA autochtones, a été publié il y a de cela plus d’un mois.
  • La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, que le Canada refuse toujours de ratifier, a été adoptée il y a 12 ans.
  • Cela fait des dizaines d’années que les communautés autochtones ontariennes, comme Grassy Narrows et Attawapiskat, n’ont pas d’eau potable à consommer.
  • Cela fait un an que le premier ministre Doug Ford a éliminé le ministère autonome des Affaires autochtones, et juste un mois depuis sa décision de ne pas participer au sommet des chefs autochtones et premiers ministres canadiens.
  • Et il y a moins d'un mois, le ministre ontarien de l’Énergie, des Mines, du Développement du Nord et des Affaires autochtones, photographié dans une de ses circonscriptions, apparaissait dans les médias sociaux vêtu d’un gilet pare-balles.

S'engager réellement sur la voie de la réconciliation est la bonne chose à faire pour les peuples autochtones, dont les Inuits, les Métis et les peuples des Premières Nations, ainsi que pour nous tous. En mettant l'accent cette année sur les langues autochtones, la Journée des peuples autochtones met en lumière l'étendue et la beauté des cultures qui se sont développées et existent sur ces terres depuis des millénaires.
 
Après des siècles de génocide, nous serons tous et toutes plus forts quand nous accepterons enfin pleinement ces cultures et ces langues.

Au SEFPO, nous n'attendons pas que les gouvernements agissent. Voix puissante, notre Cercle des Autochtones travaille sans relâche pour construire de véritables partenariats avec les communautés autochtones afin d’entreprendre la tâche longue mais essentielle de renverser l’héritage colonial dans ce pays.

Nous vous encourageons à en apprendre plus sur les campagnes actuelles du Cercle :

  • La campagne de réparation est axée sur la mise en œuvre des 230 recommandations de l'Enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées et vise la création d'une vague de pression sur le gouvernement fédéral assez forte pour rendre justice aux familles.
  • Les membres de la campagne du 21 juin continuent de travailler avec le député Sol Mamakwa et d’autres personnes à l'assemblée législative pour faire de la Journée internationale des populations autochtones (21 juin) un jour férié, et envisagent d’organiser des déjeuners législatifs et exercices de mini-couvertures de Kairos vers la fin de l’automne afin d’éduquer les députés provinciaux sur les effets du colonialisme.
  • La Campagne L'eau c’est la vie vise à encourager tous les paliers du gouvernement, au moyen d’une campagne de lobbying et de mobilisation des membres pour protéger les infrastructures contrôlées par la communauté, y compris les réseaux d'eau potables et des eaux usées et les services sociaux dans les communautés autochtones.

Nous sommes fiers du travail que le SEFPO effectue avec son Cercle des Autochtones pour bâtir des partenariats respectueux avec les communautés autochtones, afin de préserver les langues et les cultures des premiers peuples de ce pays.
 
Solidairement,
 
Warren (Smokey) Thomas
Président du SEFPO
 
Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président/trésorier du SEFPO