Communiqué de presse

Victoire pour les travailleurs à statut précaire : Après une énorme campagne de syndicalisation, des milliers de membres du personnel de soutien à temps partiel des collèges rejoignent le SEFPO

Date de publication

Le mercredi 10 Janvier 2018, 15 h 45

Toronto – La plus grande campagne de syndicalisation de l’histoire du Canada a permis à quelque 20 000 membres du personnel de soutien à temps partiel des collèges de voter en faveur d’une adhésion au Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO).

Après avoir lutté pendant 14 ans au nom des travailleurs à statut précaire avec peu ou aucune sécurité d’emploi, un dépouillement historique des scrutins par la Commission des relations de travail de l'Ontario a confirmé que le personnel de soutien à temps partiel avait voté massivement en faveur d’une adhésion au SEFPO. Quatre-vingt-huit pour cent des scrutins comptés étaient pour une adhésion au SEFPO. 

Le vote supervisé a eu lieu dans les 24 collèges communautaires de l’Ontario en juin 2016, mais le Conseil des employeurs des collèges a lancé des procédures juridiques qui ont bloqué le dépouillement des scrutins jusqu’à cette semaine.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a parlé de « victoire magnifique pour le personnel de soutien à temps partiel des collèges et pour toutes les personnes qui se sont battues pendant tant d’années pour obtenir des droits syndicaux pour ce groupe de travailleurs ».

« Le mouvement syndical est de retour et plus fort que jamais. Nous nous sommes battus contre des torrents de réformes de la droite, mais en fin de compte, les travailleurs ont clairement compris l’avantage syndical lorsqu’il s’agit d’inégalité, d’injustice et d’un lieu de travail équitable et productif. »

Le SEFPO représente depuis longtemps le personnel à temps plein des collèges, mais jusqu’à maintenant, les employés à temps partiel n’avaient pas le droit de s’organiser. Ce n'est qu’après une campagne concertée du SEFPO, lancée en 2004, que le gouvernement provincial a décidé, en 2008, d’amender la Loi sur la négociation collective dans les collèges (LNCC) pour leur accorder le droit de se syndiquer. 

« C’est vraiment un rêve devenu réalité pour les membres du SEFPO », a déclaré Janice Hagan, président de l’Exécutif divisionnaire du SEFPO. « Nous nous réjouissons d’accueillir ces nouveaux membres dans notre syndicat. »

« La lutte a été longue et coûteuse, mais elle en a valu la peine vu qu’elle nous permet d’améliorer les conditions de travail de milliers de personnes à travers l’Ontario », a ajouté le président Thomas. « C’est honteux de voir combien de millions de dollars des contribuables le Conseil des employeurs des collèges a dépensé en frais d’avocats gourmands pour essayer d’empêcher ces travailleurs d’exercer leurs droits. Le fait que nous ayons vaincu leur résistance rend cette victoire d’autant plus douce. »

Le SEFPO a également organisé une campagne de syndicalisation provinciale de plus de 20 000 membres du personnel scolaire à contrat des collèges. La CRTO doit encore dépouiller les scrutins de ce vote, qui a eu lieu en octobre 2017.

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931