Skip to content

Nous nous souviendrons d'eux

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Chers amis,

Nous réservons la journée du 11 novembre pour commémorer les sacrifices consentis au fil des ans par les Canadiens pour faire en sorte que notre nation demeure un pays de paix et de liberté, de respect et de tolérance.

Nous pensons à ceux qui ont disparu au combat pendant la guerre des Boers, la Première Guerre mondiale, la Deuxième Guerre mondiale, la guerre de Corée et la mission en Afghanistan. Nous songeons aux gardiens de la paix qui ont risqué leur vie dans les foyers de conflit du monde entier.

Nous rendons hommage aux nombreux matelots et navigateurs de la marine marchande tombés ou mutilés alors qu’ils tentaient d’approvisionner les troupes et les populations civiles. Nous gardons à l’esprit les sacrifices des hommes et des femmes ici même au pays qui, toujours trop souvent, ont perdu des êtres chers à l’étranger.

Un million de Canadiens sont partis se battre. Des milliers ont perdu la vie. Des milliers d'autres ont été blessés. Et nombreux sont ceux et celles parmi eux qui ont subi et subissent encore les terribles conséquences du trouble de stress post-traumatique.

Nous admirons leur courage, nous commémorons leurs sacrifices et nous les remercions d’avoir protégé le Canada.

Mais notre message de commémoration et de gratitude doit aller au-delà de nos pensées chaleureuses et de nos bons vœux. Nos anciens combattants ont besoin de notre aide pour recevoir les soutiens médicaux nécessaires pour surmonter les séquelles physiques et psychologiques de la guerre; pour obtenir les ressources financières nécessaires pour mener des vies décentes; et pour profiter d’une aide à l’éducation pour réaliser leurs aspirations professionnelles.

Les conservateurs se sont montrés impitoyables à l’égard des soldats hommes et femmes qui sont revenus du front. Ils ont fermé des bureaux d'anciens combattants, et ce, malgré qu’ils n’aient pas réussi à dépenser les plus d’un milliard de dollars qui avaient été affectés au ministère des Anciens Combattants. En outre, le vérificateur général du Canada a mis au jour l’échec lamentable du gouvernement précédent à fournir aux anciens combattants les services de santé mentale dont ils ont besoin et auxquels ils ont droit. Il est tragique que 59 anciens combattants postés en Afghanistan se soient donnés la mort depuis leur retour au pays.

Les libéraux promettent de rouvrir les bureaux des anciens combattants qui ont été fermés, de restaurer l’option d'une pension à vie pour les soldats blessés et d’embaucher 400 personnes de plus au sein du personnel chargé de la prestation des services aux anciens soldats. Nous n’oublierons pas ces promesses. Nous ferons en sorte qu’ils les tiennent. Et nous ne manquerons pas à notre parole.

À l’occasion du jour du Souvenir, engageons-nous à faire une différence. Je vous invite toutes et tous à porter un coquelicot, à visiter le cénotaphe local et à songer aux besoins de dignité et de respect de nos anciens combattants. Nous nous souviendrons d’eux.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario

Afficher tous les messages du président : de 2009 à aujourd'hui