Skip to content

Célébrons nos réussites!

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Chers amis,

L’été est arrivé!

Pour la plupart des Canadiens, il est temps de faire une pause, de passer plus de temps avec ses amis et sa famille et de ralentir le rythme. C'est une bonne chose parce que notre syndicat ne cesse de courir depuis déjà pas mal de temps. J’imagine que nous avons tous et toutes besoin de nous reposer un peu.

Jusqu’à maintenant, l’année s'est avérée incroyable. Nos accomplissements sont nombreux. Tandis que les choses se calment pour l’été, c’est l’occasion rêvée de célébrer nos réussites.

Je n’essaierais même pas de dresser une liste de tout ce que nous avons fait depuis le 1er janvier. Nous nous battions alors fervemment contre la crise dans les services correctionnels. Dans le cadre de cette campagne, nous avons obtenu l’engagement du gouvernement pour l’ajout de nouveau personnel et de détecteurs de métaux pour protéger nos membres. Nous avons forcé l’employeur à écouter.

Dans le cadre de notre Congrès du mois d’avril, les délégués ont engagé notre syndicat à l’égard d’une lutte féroce contre la privatisation – la liquidation soutenue du travail de nos membres et des biens qui nous appartiennent à nous tous. Nous élaborons actuellement des plans pour la campagne « Ça nous appartient! ». Une fois lancée, cette campagne ne manquera pas de faire une différence.

Quoi d’autre? Eh bien, tandis que je rédige ce blogue, nous nous trouvons au beau milieu du plus gros vote d'accréditation de l'histoire du Canada. Dix mois plus tôt, nous commencions l’organisation du personnel de soutien à temps partiel des collèges communautaires. Des milliers d’Ontariens ont maintenant une chance de se faire entendre. Ils ont une chance de se joindre au SEFPO. Je suis convaincu qu'ils le feront.

Plus tôt cette année, Queen’s Park a commencé à parler de la fermeture de nos écoles provinciales et d’application. Les membres du SEFPO dans ces écoles offrent une éducation de qualité supérieure à des enfants qui vivent avec des invalidités et nous nous sommes battus. Grâce à nos efforts, ces écoles resteront ouvertes pour l’année scolaire 2016-2017. Cela nous donne une année entière pour faire en sorte que ces écoles restent ouvertes pour de bon. Je sais que nous pouvons y arriver.

En mai, la province a annoncé qu’elle fermerait neuf bureaux de ServiceOntario à travers l’Ontario. Nous avons joint nos forces à celles de nos communautés et nous nous sommes battus. Le résultat? Le plan de fermeture de ces bureaux a été mis en veilleuse. Au moins un député provincial libéral, Harinder Takhar, s’est détaché des rangs de son propre gouvernement. Il soutient sa communauté et demande que leur bureau public de ServiceOntario reste ouvert.

Juste la semaine dernière, nous avons négocié une nouvelle convention collective pour 1 400 membres à la Société d'évaluation foncière des municipalités.

Et tandis que la première ministre Kathleen Wynne est plus qu'heureuse de revendiquer le mérite de l’expansion du Régime de pensions du Canada annoncée cette semaine, nous savons tous que c'est le mouvement syndical canadien qui a mis cette question à l’ordre du jour. Ce sont les travailleurs d’un océan à l’autre qui ont travaillé avec acharnement pendant des années pour parvenir à ce résultat. Et notre syndicat, tout comme notre syndicat national, a joué un rôle énorme.

À date, 2016 est une bonne année. Je ne dis pas que nous avons gagné chaque bataille ou que nous avons fini de nous battre. Par exemple, il est bon de savoir que la première ministre Wynne et le Toronto Star, un journal influent, soutiennent notre plan de protéger la sécurité du public en vendant la marijuana, une fois sa vente légalisée, par l’entremise de la LCBO. Mais je suis aussi conscient que des milliers de travailleurs occasionnels à la LCBO ne sont toujours pas capables de prendre une journée de congé de maladie payée. Ainsi, oui, il nous reste certes encore beaucoup à faire.

Mais il est parfois bon de s’asseoir et de poser notre regard sur nos accomplissements. Et en regardant ce que nous avons fait jusqu’ici cette année, je ne peux dire qu’un mot : « Formidable! ». Nous avons fait un travail énorme. Ce travail a permis de réaliser de véritables progrès, pas seulement pour les membres du SEFPO, mais aussi pour nos communautés. Nous nous faisons entendre. Nous faisons une différence.

Chapeau SEFPO! Il est temps de prendre une petite pause.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario

Afficher tous les messages du président : de 2009 à aujourd’hui