Parlons des solutions

Facebook
Twitter
Email

Il suffit de regarder ce site Web pour constater que les gouvernements et les employeurs ne répondent pas aux préoccupations des gens.

Les faits suivants servent d’incontestable témoignage à cette réalité :

  • Plus de 11 000 enfants et  jeunes en Ontario affectés par au moins une maladie mentale pouvant faire l’objet d’un diagnostic se retrouvent sur des listes d’attente.  Au lieu d’accorder du financement requis, le gouvernement provincial a réduit à zéro toutes les augmentations de budgets essentiels pendant 14 des 16 dernières années.
  • Des milliers de travailleurs mis à pied se battent contre un programme d’Assurance emploi qui a subi des coupures extrêmes.
  • La LCBO qui ne manque certainement pas d’argent a fait défaut d’honorer sa responsabilité de protéger et de fournir de bons emplois, forçant nos membres à demander un vote de grève pour attirer son attention.
  • Les hôpitaux de toute la province croulent sous des déficits qui vont les obliger à éliminer des lits d’hôpital et à réduire les services.
  • La charge de travail, les salaires et la liberté académique sont les trois priorités de négociations du contrat de travail pour les professeurs des collèges. Dans l’intervalle, la direction des collèges continue de s’opposer de façon obstinée aux droits légitimes des employés à temps partiel à la syndicalisation.
  • Dans les prisons de la province toujours surpeuplées, le personnel a été obligé de renoncer à ses vacances cet été.  C’est une situation que l’on peut pour le moins qualifier d’explosive !

Il y a bien des choses que les gouvernements pourraient faire pour soulager toutes ces situations. Mais ils semblent s’abriter derrière la récession économique pour faire plus de coupures.  Ils sont loin de répondre aux besoins criants de nos communautés.

Alors pour quelle raison ne réagissent-ils pas de façon positive, au lieu de s’accrocher aux anciens points d’appui du passé – les coupures, la déréglementation, la privatisation et l’érosion des emplois à temps plein – des politiques qui nous ont fait plonger dans ce marasme économique en premier lieu ?

Nous voulons des réponses à toutes ces questions. C’est notre devoir de forcer les gouvernements à agir de façon positive.  C’est la raison pour laquelle, lors des semaines qui s’en viennent, que le SEFPO parrainera des forum de « réponse de la communauté » dans un certain nombre de villes d’un bout à l’autre de l’Ontario.

Notre objectif est de rassembler les personnes concernées – le gouvernement, les syndicats et les entreprises – pour discuter des changements positifs qui pourraient faire une véritable différence.

Dans une situation de crise, quelqu’un doit prendre la relève.  Parlons des solutions

En toute solidarité,

Warren (Smokey) Thomas
Président

Afficher tous les messages du président : de 2009 à aujourd'hui

Messages récents