Les efforts héroïques du personnel de première ligne continueront de protéger l'Ontario

Smokey Thomas
Facebook
Twitter
Email

Vous avez vu les gros titres : « Le Canada est le leader mondial en matière de vaccination contre la COVID-19! ». C’est un accomplissement remarquable, dont nous pouvons être fiers.

Notre succès ne serait possible sans le personnel de première ligne dévoué et son excellent travail d’éducation du public et d’administration du vaccin, se faisant eux-mêmes vacciner, pour enrayer la propagation de la COVID-19.

Avec la quatrième vague désormais bien réelle, ce sont les efforts des travailleurs de première ligne qui continueront de protéger les Ontariens. L’OPSEU/SEFPO a l’honneur de représenter des milliers de ces travailleurs.

Mais même si les taux de vaccination en Ontario sont bons, avec plus de 80 % des personnes admissibles ayant reçu leur première dose et plus de 70 % entièrement vaccinées, nous pouvons faire encore mieux.

Le personnel de première ligne continue de travailler d’arrache-pied pour s’en assurer. Leurs efforts sont aussi importants aujourd’hui qu’ils l’ont été jusqu’à présent. Avec une augmentation préoccupante du nombre de cas de COVID-19 depuis une semaine, les Ontariens tremblent à l’idée d’un nouveau confinement; ils ne veulent pas retourner aux fermetures et restrictions que nous avons vécues dans les trois premières vagues, et plus particulièrement à l’approche d’une nouvelle année scolaire.

Les Ontariens veulent retourner à un semblant de normalité. La meilleure façon pour nous de minimiser l’impact de cette quatrième vague et d’en sortir est d’augmenter nos taux de vaccination dans chaque quartier, communauté, village et ville. Et nos travailleurs de première ligne se surpassent pour y parvenir.

Même s’ils sont épuisés et frustrés, ils continuent de se battre pour nous protéger, pour empêcher nos hôpitaux déjà surchargés de déborder et pour garder nos lits des soins intensifs ouverts.

Nous devons tous faire notre part pour sortir de cette crise, une fois pour toutes.

Ainsi, si nous voulons réduire la gravité des épidémies, vagues et restrictions, nous devons continuer de soutenir et encourager chaque personne admissible à se faire vacciner. Nous devons faire en sorte que tout le monde ait accès au vaccin, quel que soit l’endroit où ils vivent. Des vies humaines en dépendent.

Il y a bien sûr des exemptions. Certaines personnes ne peuvent pas se faire vacciner en raison de leur état de santé, de leur âge et d’autres motifs valables. Et c’est pourquoi il est si important que le reste d’entre nous se fasse vacciner; pour protéger les plus vulnérables, pour protéger ceux et celles qui ne peuvent pas se faire vacciner. Avec la hausse de la variante Delta mortelle et, maintenant, une quatrième vague, chaque personne en Ontario qui n’est pas vaccinée est en danger.

Pour ceux et celles qui survivent, des milliers d’autres sont laissés avec des complications à long terme, et peut-être à vie, allant des étourdissements à la dépression, jusqu’aux lésions aux organes. La liste est longue et elle ne cesse de s’allonger.

Nous sommes tellement reconnaissants envers notre personnel de première ligne pour les efforts héroïques qu’il déploie, et nous sommes fiers que le Canada conserve sa position de leader mondial de la vaccination; toutefois, avec la quatrième vague qui déferle sur notre pays, nous devons faire encore mieux.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO

@OPSEUSmokey
facebook.com/OPSEUSmokey

Affichez tous les messages du président : de 2009 à aujourd’hui

Messages récents