Skip to content
1400-200_300dpi_insol.jpg

Célébration du Mois de l'histoire des Noirs au SEFPO : Fred Upshaw

mois de l'histoire des noirs
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Par Michael Hamilton, enSolidarité

Le mois de février est connu depuis toujours comme le Mois de l’histoire des Noirs. Chaque année, nous célébrons des chefs de file de la communauté noire qui se sont efforcés d’inspirer les gens et les communautés qui les entourent.

Le SEFPO, qui ne déroge pas à cette règle, s’est toujours efforcé d’être un syndicat inclusif qui célèbre la diversité raciale, ethnique et sexuelle. La route n’a pas été sans encombres, mais le syndicat a redoublé ses efforts afin que celles et ceux qui ont moins de chance aient leur mot à dire dans la direction prise par le syndicat. Grâce au travail de ses comités visés par l’équité salariale, le SEFPO a procuré davantage de formation à ses membres afin de les encourager à s’impliquer davantage dans le mouvement syndical.

Le mois dernier, la Coalition des travailleurs racialisés (CoTR) a organisé une soirée pour célébrer la mémoire de Fred Upshaw, qui a été président du SEFPO de 1990 à 1995. En devenant le premier syndicaliste noir à diriger un grand syndicat au Canada, il fait faire un énorme pas en avant à la communauté noire et au mouvement syndical.

Fred ne baisse pas la garde, mais il reste encore beaucoup de travail à faire pour le bien-être des minorités au sein de la main-d’œuvre et de la société, même si des progrès sont réalisés au sein de la communauté noire. D’une part, Fred obtient des augmentations salariales pour les employés du secteur public; d’autre part,  il joue un rôle central pour obtenir l’enchâssement de la législation sur les droits de la personne dans les contrats du SEFPO. Dans l’héritage de Fred, il y a non seulement le droit de grève pour les employés de la Couronne, si nécessaire, mais également l’adoption d’initiatives en matière d’équité salariale qui s’appliquent à tous.

Plusieurs orateurs invités, qui ont connu Fred directement ou indirectement, ont pris la parole durant la soirée. À l’occasion de cette soirée, Peter Thompson, le président de la CoTR, officiait à titre de maître de cérémonie. Peter, qui est membre du SEFPO depuis 30 ans, a dit combien Fred avait eu une grande influence sur sa propre carrière. Attasha Jordan a ensuite présenté tous les orateurs et brossé un portrait de chacun d’eux.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a engagé la conversation en racontant des histoires sur Fred et en disant combien Fred avait été une source d’inspiration et un ami très cher. Il a parlé de l’époque où ils siégeaient ensemble au Conseil exécutif et de l’héritage que Fred a laissé au syndicat que nous connaissons aujourd’hui. 

Marie Clark Walker, qui est la secrétaire-trésorière du Congrès du travail du Canada (CTC), a parlé de l’influence que Fred a eue sur elle et sa mère. Elle a dit que Fred s’était fait un devoir de l’encourager sans cesse à donner le meilleur d’elle-même. Elle est la première Afro-Canadienne à être élue secrétaire-trésorière du CTC.

Felicia Samuel, qui a récemment été élue à l’exécutif de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario, a également pris la parole. Felicia a parlé de toutes les embûches, sa couleur et le fait d’être une femme, qu’elle a dû surmonter avant d’arriver à ce poste.

Rechev Browne, qui est un activiste et le fondateur de la campagne « Lutte pour 15 $ et l’équité », a parlé des difficultés qu’il rencontre dans la société d’aujourd’hui en tant que jeune Noir. Butterfly Gopaul, qui est membre du SEFPO et fait partie du « Jane and Finch Action Against Poverty Mouvement », a expliqué combien ça peut être difficile d’élever des enfants dans la société d’aujourd’hui quand on connaît les obstacles auxquels sont confrontés les membres des minorités visibles. La dernière oratrice, Carlotta Ewing, qui travaille au palais de justice de Brampton et qui est également déléguée syndicale, a décrit les difficultés qu’elle a dû surmonter durant sa carrière.

Tous ces orateurs avaient tous une chose en commun : En dépit des progrès qui ont été accomplis, il reste encore beaucoup de travail à faire pour la communauté noire. Tous ces progrès ont été réalisés grâce aux efforts que Fred a déployés tout au long de sa carrière.

Étant moi-même membre d’une minorité visible, je sais ce qu’on ressent quand un individu vous regarde de haut à cause de votre couleur de peau. J’essaye toujours d’avoir une attitude positive, même si c’est parfois très difficile. Je n’ai jamais rencontré Fred Upshaw, mais en voyant l’influence importante qu’il a eue sur tous ces gens et le mouvement syndical, j’ai la conviction d’être dans la bonne voie.

On ne célèbre le Mois de l’histoire des Noirs qu’une fois par an, mais cela ne devrait pas nous empêcher de rendre hommage aux personnes bienfaisantes tout au long de l’année. Soyez aimable avec votre prochain et traitez les gens avec le même respect que vous voudriez que l’on vous témoigne. Vous seriez surpris de la différence que cela peut faire, non seulement dans votre milieu de travail, mais également dans la vie en général.