Skip to content

Le président du SEFPO propose une solution possible à la pénurie des moyens de soins de santé

Smokey thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Du fait de la pénurie des capacités d’hospitalisation et du manque de lits de soins de longue durée qui atteignent un point critique en raison des pressions pré-existantes et de l’épidémie de la COVID-19, le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, exhorte le gouvernement Ford à chercher des moyens créatifs de lutter contre la propagation du coronavirus.

« Nous avons besoin d’une solution immédiate pour soigner les personnes qui ont, et qui auront, besoin de soins », a déclaré Smokey Thomas.

Une première solution serait de rouvrir les centres régionaux à travers la province qui ont été fermés sous le précédent gouvernement libéral », a ajouté le président Thomas.

« Ces installations, où étaient autrefois soignées les personnes ayant une déficience intellectuelle, pourraient être précieuses pour remédier aux problèmes de capacité qui frappent le système », a expliqué Smokey Thomas. 

« Afin de soulager le fardeau qui pèse sur nos hôpitaux, on pourrait les utiliser pour accueillir des patients hospitalisés qui ont besoin de soins parallèles ou comme des centres spécialisés pour la COVID-19. Faisons preuve d’initiative. C’est le moment d’agir. »

Si on les réaménageait rapidement et adéquatement, ces anciens centres régionaux, qui existent en Ontario, pourraient être la solution idéale pour remédier à la pénurie des capacités », a déclaré le président Thomas.

Ces centres, qui avaient été quasiment conçus comme des cliniques, disposent de l’espace et des ressources à l’interne. Et le gouvernement les possède déjà. Utilisons-les, a déclaré le président Thomas.

« Travaillons ensemble sur ce point. Le premier ministre Ford dit que toutes les idées sont sur la table. Il s’agit d’une bonne solution et ce n’est pas le moment de laisser traîner les choses. Une fois la crise passée, le pire scénario est que l’on se retrouvera avec des lits qui pourront être utilisés pour des soins de longue durée ou d’autres niveaux de soins, a précisé le président Thomas. C’est de l’argent qui sera dépensé à bon escient. »

« Faisons avancer les choses.  C’est le temps de la collaboration. Il n’y a pas de mauvaises idées. Utilisons les ressources qui sont à notre disposition et nous vaincrons ce virus. »

-30-

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931