Skip to content

Le président Thomas donne l’appui du SEFPO aux travailleurs de la raffinerie en lock-out membres d’Unifor

Thomas at Unifor rally in Regina
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Au cours d’un rassemblement à Regina pour les membres de la section locale 594 d’Unifor qui travaillent à la Raffinerie Co-op, le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a promis le soutien des 165 000 membres du SEFPO.

« C’est un des actes d’avarice les plus monstrueux que j’aie jamais vus », a déclaré M. Thomas. « Le SEFPO entretient une amitié de longue date avec Unifor. Et chaque fois qu’un travailleur est menacé, mon syndicat et moi-même sommes là. Peu importe la situation. »

La Raffinerie Co-op, qui gagne plus de 3 millions de dollars par jour, a décrété un lockout contre ses travailleurs il y a de cela plus d’un mois, après qu’ils aient refusé d’accepter les énormes concessions concernant leur régime de retraite.

Depuis, les fiers membres d’Unifor endurent un froid glacial sur les lignes de piquetage érigées 24 heures sur 24 autour de l’usine. Le lundi 20 janvier dernier, le président d’Unifor, Jerry Dias, et d’autres membres d’Unifor ont été arrêtés sur ces lignes.

« Je lance un appel à tous les dirigeants syndicaux du pays », insiste M. Thomas. « Si nous n’arrêtons pas cet employeur, qui seront les prochaines victimes? »

Monsieur Thomas a dit à la foule qu’il venait juste d’appeler le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, pour lui demander de s’occuper d’envoyer 50 à 70 autres membres du SEFPO pour aider à renforcer les piquets d’Unifor.

« Si vous leur trouvez un endroit où dormir, ils resteront ici aussi longtemps qu’il le faudra », a ajouté M. Thomas, faisant rire la foule.

Selon M. Thomas, il est essentiel que les travailleurs de tout le pays appuient les travailleurs de la raffinerie.

« Si nous pouvons battre ces patrons gourmands ici, alors peut-être que le prochain groupe de travailleurs n’aura pas à affronter les mêmes épreuves », a-t-il encore dit.

« Et pour ceux qui ont décrété le lockout, honte à vous! Méfiez-vous du karma… un de ces quatre, tout cela vous retombera sur le nez. »

Unifor réclame le boycottage de toutes les coopératives du pays qui sont associées à la raffinerie. En Ontario, ces coopératives sont :

  • East Manitoba & Ontario Propane, à Dryden et Kenora
  • Le poste d’essence de Kenora, à Kenora
  • Le magasin de la Baie Vermilion
  • Le poste d’essence de Dryden, à Dryden