Skip to content

Notre lutte est celle de l'Ontario

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Chers amis,

Il est clair qu’au cours de l’année écoulée, un conglomérat de médias libéral, le Toronto Star, n’a cessé de s’attaquer au SEFPO et à son leadership. Quiconque suit le chroniqueur politique Martin Regg Cohn peut se demander pourquoi il semble si intéressé aux politiques internes du SEFPO et au SEFPO en général.

Ceux qui savent le savent. Et pour ceux qui ne savent pas, je vais vous le dire.

Notre syndicat, de concert avec notre leadership et notre base militante, s'est donné pour mission de lutter contre la privatisation aux premières lignes. Cela fait des années que le SEFPO dit que la privatisation n’est guère plus qu'un transfert des fonds publics dans les poches du privé. La privatisation affecte directement nos membres et les communautés dans lesquelles nous vivons. 

Depuis qu’ils ont acquis la majorité absolue, les libéraux de l’Ontario jouent au Monopoly avec nos biens publics. La popularité en chute de la première ministre Wynne est directement liée à la vente d’Hydro One (82 pour cent sont contre) et aux efforts actuellement déployés pour privatiser nos services publics. 

Ensemble, nous avons éduqué et mobilisé le public en lançant la campagne Ça nous appartient. La campagne prend de l’ampleur. Nous avons inscrit des milliers de volontaires et enrôlé des alliés communautaires. Le message est clair. Nous devons protéger ce que les générations précédentes ont construit et acheté avant que nous n’ayons plus aucune richesse commune.

Malgré cette évidence, on aura toujours affaire aux ripostes d’individus plus concernés par leurs propres intérêts.

La loi de la vengeance est évidente dans ce programme des libéraux et notre vieil ami du Star joue un rôle de premier plan. 

Peut-être a-t-il encore de l’encre à nous faire dégouliner dessus? Je prévois qu’il va une fois de plus sortir la plus belle plume de son arsenal la semaine de notre Congrès, comme un bon mercenaire le ferait… et comme il l’a fait au cours des douze derniers mois. 

Au prochain Congrès du SEFPO, je vous demande de rester forts, de marcher main dans la main avec votre syndicat et de faire preuve de solidarité afin de pouvoir préserver nos précieux services publics, nos familles et nos communautés. Notre lutte est celle de l’Ontario. Et nous gagnons. Les sondages le disent. Le Star le sait. 

Solidairement,

Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président/trésorier, SEFPO

Afficher tous les messages du vice-président : de 2011 à aujourd’hui