Skip to content
news_opseu_french_banner.jpg

Les membres du SEFPO se joignent aux autres travailleurs de l'éducation avec un très fort mandat de grève

Toronto – Les membres du SEFPO se sont joints aux travailleurs d’autres syndicats en accordant un très fort mandat de grève afin d’appuyer les efforts de négociations qui visent à lutter contre les compressions et à préserver la qualité de l’éducation.

Le Conseil des travailleurs de l’éducation de l’Ontario (CTEO), dont le SEFPO est membre, a organisé les votes de grève durant ces dernières semaines.

96 pour cent des travailleurs ont voté en faveur d’un mandat de grève qui autorise le CTEO à lancer, si nécessaire, un ordre de grève sur les questions centrales afin de parvenir à une convention collective équitable qui tienne compte des enjeux tels que les salaires et les avantages sociaux.

Selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, ces résultats montrent que les travailleurs de l’éducation sont non seulement unis, mais également déterminés à obtenir une convention collective qui leur permettra d’appuyer les enfants de l’Ontario.

« J’espère que le premier ministre et le ministre de l’Éducation ont bien reçu le message de ces travailleuses et travailleurs de première ligne qui leur ont dit combien ils ont à cœur l’avenir des élèves ontariens. »

« Cette ronde de négociations concerne bien plus que les salaires et avantages sociaux équitables de ces employés; elle vise également à protéger l’éducation de nos enfants des compressions malavisées du gouvernement. »

Ces travailleurs de l’éducation, qui sont représentés par le SEFPO, travaillent pour huit conseils scolaires de l’Ontario.

Parmi ces membres, il y a des assistantes en éducation, des éducatrices de la petite enfance agréées, des professionnelles de l’aide éducative aux adultes, des employés de bureau et des professionnels des TI.

Ils jouent un rôle primordial pour venir en aide aux jeunes apprenants et aux élèves qui ont des besoins particuliers – des élèves qui ont souvent besoin de recevoir des soutiens très spécifiques pour les protéger d’eux-mêmes et pour protéger leur entourage.

Le CTEO et l’employeur, qui se sont rencontrés jeudi, retourneront à la table de négociation le 26 novembre.

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a tenu à souligner le fait que les travailleurs de soutien du secteur de l’éducation figurent déjà parmi les employés les moins bien payés de la fonction publique de l’Ontario avec un plafond salarial qui se situe autour de 40 000 $.

« Comment peuvent-ils accomplir le meilleur travail possible alors qu’ils s’inquiètent constamment parce qu’ils n’arrivent pas à joindre les deux bouts? », a demandé Eddy Almeida. 

« Alors qu’ils donnent beaucoup d’eux-mêmes pour venir en aide à nos élèves, ils doivent désormais subir le projet de loi 124 du gouvernement qui plafonnera les augmentations salariales et qui ne leur permettra même pas de suivre le rythme de l’inflation.  En quoi est-ce équitable? »

Renseignements :  Warren (Smokey) Thomas : 613-329-1931

Document d’information :

Le SEFPO représente des aides-enseignantes, des professionnelles de l’aide éducative aux adultes, des employés de bureau et des professionnels des TI d’un bout à l’autre de la province.

*Le SEFPO représente les conseils scolaires suivants :

  • Section locale 283 – (Conseil scolaire de district de Peel et Conseil scolaire de district catholique de Dufferin-Peel)
  • Section locale 292 – (Conseil scolaire de district de Peel)
  • Section locale 330 – (Conseil scolaire de district du comté de Simcoe)
  • Section locale 423 – (Conseil des écoles catholiques d’Ottawa)
  • Section locale 514 – (Conseil scolaire de district de la région York)
  • Section locale 614 – (Conseil scolaire de district Rainbow)
  • Section locale 663 – (Conseil scolaire de district de Moosonee) et
  • Section locale 742 – (Conseil scolaire de district catholique de Kenora)

L’Educational Resource Facilitators of Peel (ERFP) fait également partie du CTEO.  Le SEFPO et l’ERFP ont conclu une entente d’affiliation en mai 2019.